fr en
 -

VARDAN MAMIKONIAN / PIANISTE

• BIOGRAPHIE

« Son jeu est d’une beauté irradiante : jamais Mamikonian ne cogne, toujours il chante. Ses interprétations élégantes, raffinées.... » A. Lompech - Le Monde

« Avec Mamikonian, le monde du piano romantique a gagné non seulement un prestigieux technicien et interprète, mais avant tout un superbe "styliste »
. Klaus Bennert, Süddeutsche Zeitung

« C’est décidément un très grand pianiste. »
Pierre Petit - Le Figaro

"Here is a pianist who is absolutely outstanding and who can continue the authentic tradition of the Russian Titans of the Piano". Süddeutsche zeitung (Munich)

Né à Erevan, en Arménie, dans une famille de musiciens, Vardan Mamikonian a commencé l’étude du piano à l’Ecole de Musique Spendiarian de sa ville natale, sous la direction d’Arkui Haroutunian. Il a poursuivi ses études à l’Ecole Centrale de Musique de Moscou ainsi qu’au prestigieux conservatoire Tchaïkovsky de Moscou avec Valery Kastelsky, un des derniers protégés du légendaire Heinrich Neuhaus.
Il se perfectionne ensuite à l’Académie de Piano d’Imola, en Italie, sous la direction de Lazar Berman. En 1991, Vardan s’installe à Paris et en 1992, il remporte le World Music Masters Competition de Monte Carlo, exclusivement réservé aux lauréats de concours internationaux.
Vardan Mamikonian s’est imposé à l’attention de la presse et du public international grâce à sa technique élégante et à son extraordinaire musicalité.
Il a joué aux Etats-Unis avec des orchestres renommés comme ceux d’Atlanta, San Francisco, Détroit, Pacific, Houston et National Symphonies, ainsi qu’avec l’Orchestre Philharmonique de Los Angeles au Hollywood Bowl.

Au cours des saisons passées, il s’est produit à Turin avec l’Orchestre Symphonique de la RAI sous la baguette d’Eliahu Inbal, avec le Bamberger Symphoniker, l’Orchestre Symphonique de Berlin et l’Orchestre Symphonique de Radio France.

Il est l’invité dans les plus grands festivals internationaux comme ceux de Verbier en Suisse, Ravinia aux Etats-Unis, La Roque d’Anthéron en France, le Schleswig Holstein Musikfestival en Allemagne, le Hong- Kong Arts Festival en Chine et le festival de Saint-Moritz en Suisse.
Mamikonian donne des récitals dans les plus hauts lieux de la musique : Musikverein à Vienne, Carnegie Hall à New York, Théâtre des Champs-Élysées à Paris, Herkulessaal à Munich, Wigmore Hall à Londres, Tonhalle à Zurich, Davies Symphony Hall à San Francisco et Kennedy Center à Washington, pour n’en citer que quelques-uns.
Il a également joué en soliste en Allemagne et aux Pays-Bas avec l’Orchestre de Kirov sous la baguette de Valery Gergiev, au Grand Théâtre à Shanghai, au Gewandhaus à Leipzig, à la Salle Pleyel à Paris, au Philharmonie à Munich et à l’Alte Oper à Francfort.

Vardan Mamikonian a participé à de nombreux enregistrements pour la radio et la télévision ainsi que pour le label allemand ORFEO. Plusieurs de ses enregistrements ont reçu les éloges de la presse internationale.
Durant la saison 2015-2016 Vardan Mamikonian s’est produit dans de prestigieux festivals en France, Italie, Suède, Suisse et Allemagne.

www.vmamikonian.com

Agenda

27
NOV
2017

Winderstein KONZERTE

Bach Präludium und Fuge Nr. 8 es-Moll BWV 853 Bach-Busoni Chaconne...
MUNICH, Herkulessaal à 18h30
25
MAI
2018

GAVEAU

Récital : Programme : BACH, BEETHOVEN, KOMITAS
PARIS
Nocturne n°3, Liszt, Vardan Mamikonian, piano
Concerto pour piano de Rachmaninov n°1 Op 1, Radio Sinfonie Orchester Frankfurt, dir David Stahl, Vardan Mamikonian, piano

VARDAN MAMIKONIAN / PIANISTE

• DISCOGRAPHIE

RAVEL
Gaspard de la nuit
Vardan Mamikonian,piano,Solstice 1992
CHOPIN
24 Préludes...
Vardan Mamikonian,piano,Calliope
LISZT
Rhapsodie Espagnole, Vallée d'Obermann, Funérailles...
Vardan Mamikonian,piano,ORFEO
RACHMANINOV, LISZT, MENDELSSOHN
Piano concertos
Radio-Sinfonie-Orchester Frankfurt, dir David Stahl; Vardan Mamikonian,piano, ORFEO
BACH
Inventionen et sinfonien BWV 772, Chaconne BWV 1004
Vardan Mamikonian, piano, ORFEO
KOMITAS
Armenian Songs
Hasmik Papian et Vardan Mamikonian, Audite
LISZT
Piano Sonata in B minor
Vardan Mamikonian,piano,DYNAMIC
PROKOVIEV
Complete works for violin and piano
Pavel Berman, violin; Vardan Mamikonian, piano, DYNAMIC
ARMENIAN CLASSIC
Mirzojan, Mansurjan, Babajanyan, Khatschaturian
Württembergisches Kammerorchester Heilbronn, Vardan Mamikonian, piano, BAYER RECORDS

Agenda

27
NOV
2017

Winderstein KONZERTE

Bach Präludium und Fuge Nr. 8 es-Moll BWV 853 Bach-Busoni Chaconne...
MUNICH, Herkulessaal à 18h30
25
MAI
2018

GAVEAU

Récital : Programme : BACH, BEETHOVEN, KOMITAS
PARIS
Nocturne n°3, Liszt, Vardan Mamikonian, piano
Concerto pour piano de Rachmaninov n°1 Op 1, Radio Sinfonie Orchester Frankfurt, dir David Stahl, Vardan Mamikonian, piano

VARDAN MAMIKONIAN / PIANISTE

• PRESSE

"Chez Vardan Mamikonian, les capacités digitales ne sont que la partie d’un tout, non une fin en soi. Il faut voir l’implication de l’ensemble du corps lorsqu’il joue Chopin, sélectionnant trois Études variées de climat ou d’allure. En outre, quelle franche sensibilité (N°1) dénuée d’affectation ; quelle énergie et forte concentration (N°10) ; quelle bravoure nimbée de gravité (N°12). Superbe ! Par la suite, notez que les occasions d’entendre des ouvrages de Arno Babadjanian sont trop rares pour que nous omettions de relever leur présence, aussi bienvenue qu’indispensable en cette douloureuse circonstance. Le néoromantisme dans lequel baigne son Élégie ravit les cœurs tandis que Poème – conçu pour le concours Tchaïkovski de 1966 – s’ouvre à des audaces impitoyables autant qu’appréciables, génératrices d’un climat angoissant que Vardan Mamikonian instille avec sagacité, s’aidant d’un époustouflant brio en dépit des embûches dont le compositeur s’est délecté à parsemer les portées. Vient enfin le moment solennel à la mesure de la démarche animant ce concert : les virtuoses allument deux cierges et entament Kilikia de Franz Hummel, poignante partition pour violon et piano évoquant les abominations qui, en 1915, couvrirent d’opprobre les terres d’Asie mineure. Pendant l’audition, les centaines d’images relatives à ces monstruosités défilent malgré nous dans notre esprit. Voilà la preuve indubitable du formidable pouvoir de suggestion de l’art musical, vecteur le plus glorieux pour honnir le négationnisme des crimes contre l’Humanité. Les Grands Interprètes ont ainsi accompli un geste d’une dimension politique qui les honore. En Bis, les deux artistes jouent Liebesleid de Fritz Kreisler. D’abord dubitatif sur l’opportunité de cet ajout pour clôturer un parcours placé sous le signe de la douleur, nous adhérons finalement à ces sonorités fin de siècle évocatrices d’un monde qui allait s’écrouler dans la noirceur d’une Première Guerre Mondiale propice à tant de carnages." Arabella Steinbacher et Vardan Mamikonian, Saison 2016 Les Grands Interprètes, Auditorium de Lyon © Vincent Dargent.

« Vardan Mamikonian a fait preuve d’une technique qui allie puissance et poésie avec une sensibilité pleine de nuances et des éclairs de génie sur le plan de l’interprétation. Une qualité constante du jeu de Vardan Mamikonian fut cette grande concentration qui donne à la musique cette dynamique non seulement dans les passages brillants mais également dans les passages plus doux. » Alan Kozinn, New York Times

« Son jeu est d’une beauté irradiante : jamais Mamikonian ne cogne, toujours il chante. Ses interprétations élégantes, raffinées.... » A. Lompech - Le Monde

« Avec Mamikonian, le monde du piano romantique a gagné non seulement un prestigieux technicien et interprète, mais avant tout un superbe "styliste ». Klaus Bennert, Süddeutsche Zeitung

« C’est décidément un très grand pianiste. » Pierre Petit - Le Figaro

I have only come across the Armenian pianist Vardan Mamikonian once before. That was several years ago on an Orfeo CD where he played, amongst other things, a very fine performance of the Liszt Piano Concerto no. 1 in E flat. I was duly impressed. His name is not very well known in the UK, though he has given a recital in the International Piano Series at the Royal Festival Hall recently, and also performed at the Wigmore Hall. He was born in 1970 in Erivan (Armenia) and, after early piano studies, attended the Moscow Conservatory, where he studied with Valery Kastelski and later with the renowned Lazar Berman. He has been the winner of several piano prizes. On this Dynamic CD, he returns once again to Liszt, with a programme including the Piano Sonata in B minor, together with four of the composer’s shorter piano works.
Like Horowitz in 1932 (Naxos Historical 8.110606) and Argerich in her recording of 1971 (DG 447430-2), he successfully makes the distinction between the big dramatic parts and the quieter lyrical sections, endowing the latter with poise and sensitivity. Having said all this, Mamikonian is able to traverse the Sonata’s wide range of emotions and deliver an enriching performance, one to which I would certainly return.

Amongst the other pieces on the CD, Funérailles from the Harmonies Poétiques et Religieuses is the most frequently recorded. A fairly substantial elegy made up of four distinct sections, it is often played in isolation. It is worthy of comparison with other recordings. I enjoy the way that Mamikonian, like Brendel in his 1991 recording (Philips 4758247), builds up the introduction to bar eighteen when the ‘battle trumpets’ come in and then sets just the right mood for the funeral march. The third section is a beautiful A flat melody. That said, he does not make the melody sing as much as Arrau in 1983 (Philips 4805090) or touch on the wistfulness and tenderness of Jorge Bolet’s 1983 recording (Decca 410115-2). Finally, there is the triumphant end with the octave passages reminiscent of the middle section of Chopin’s A flat Polonaise Op.53, written seven years earlier. Some performances I have heard are too ‘barn-storming’ for my liking, but Mamikonian strikes exactly the right balance.
The remainder of the CD is made up of three short works : the Première Valse Oubliée, the late desolate piece La Lugubre Gondola and the ubiquitous Nocturne no. 3 Liebestraum. Each is beautifully played, the pianist showing a great affinity for Liszt’s music.
Overall, this is a very fine CD, with performances that will stand up to repeated listening. The piano sound is bright and forward, the overall effect being extremely good.
A very fine CD, with performances that will stand up to repeated listening.
Masterwork Index : Liszt sonata
Stephen Greenbank, MusicWeb International

"He’s 28, Armenian, Moscow-trained, has worked with Lazar Berman in Italy, has started an international career, and he is an extraordinary talent, if this Liszt program is representative of his work. (On recordings, one never really knows, does one ?) Vardan Mamikonian seems to have everything going for him - a powerful technique, a resonant sound capable of all kinds of nuance, and an individual musical mind. He even gives La Campanella a thoughtful performance, if there can be any such thing in that piece. But he has different ideas about tempos and phrasing from most pianists, and he gives that old war horse a fresh ride, concentrating on sound and tempo shifts - slow sometimes, speeding when necessary, never neglecting the virtuosity. His Spanish Rhapsody is a model combination of poetry and bravura. A pianist with large-scale dynamics, he also knows how and when to throttle down. He gets rich textures through a canny use of the pedals, and never sounds blurred or bangy. In the Funerailles his octave passages (Liszt’s tribute to Chopin’s A-flat Polonaise) have thrust and strength. Vallee d’Obermann, always a problem piece because of its length and melodrama, sounds clear and direct under Mamikonian’s hands, the beautiful singing lines alternating with the dynamic explosions, which for once do not sound fustian. And he simply glides through Mephisto, making us realize what an attractive devil the old boy can be. In short, Mamikonian is a finished artist as well as a virtuoso pianist. And to round everything off he has been given faithful recorded sound."
Au sujet du CD Liszt, Orfeo 472981 (Qualiton) 64 minutes :
American Record Guide Harold C. SCHONBERG

Agenda

27
NOV
2017

Winderstein KONZERTE

Bach Präludium und Fuge Nr. 8 es-Moll BWV 853 Bach-Busoni Chaconne...
MUNICH, Herkulessaal à 18h30
25
MAI
2018

GAVEAU

Récital : Programme : BACH, BEETHOVEN, KOMITAS
PARIS
Nocturne n°3, Liszt, Vardan Mamikonian, piano
Concerto pour piano de Rachmaninov n°1 Op 1, Radio Sinfonie Orchester Frankfurt, dir David Stahl, Vardan Mamikonian, piano

VARDAN MAMIKONIAN / PIANISTE

• AGENDA

Agenda

27
NOV
2017

Winderstein KONZERTE

Bach Präludium und Fuge Nr. 8 es-Moll BWV 853 Bach-Busoni Chaconne...
MUNICH, Herkulessaal à 18h30
25
MAI
2018

GAVEAU

Récital : Programme : BACH, BEETHOVEN, KOMITAS
PARIS
Nocturne n°3, Liszt, Vardan Mamikonian, piano
Concerto pour piano de Rachmaninov n°1 Op 1, Radio Sinfonie Orchester Frankfurt, dir David Stahl, Vardan Mamikonian, piano
haut de page

Isabelle Raché Chappellier
+33 6 33 86 68 06
+ 33 3 20 01 89 04

34 bis, Boulevard de la Marne
59420 Mouvaux
France

Copyright 2014 Music Et Talent - Tous droits réservés I Mentions Légales I Conception : Pigment Studio