fr en

PRESSE

JOSÉ ANTONIO MONTAÑO / CHEF D’ORCHESTRE

« José Antonio Montaño est un musicien formidable et solidement formé, un chef confiant et efficace qui a absorbé la sagesse du regretté maestro Jesús López Cobos et qui a continué sa formation avec d’autres excellents chefs d’orchestre. Il a un CV complet et a dirigé des orchestres renommés, et il a joué dans de nombreux lieux nationaux et internationaux. Il y a quelques années, il a fondé l’orchestre d’instruments d’époque La Madrileña et a récemment contribué à donner naissance à un beau projet directement lié à l’œuvre religieuse de José de Nebra. Son groupe a enregistré l’Office et la Messe des Morts, un chef-d’œuvre qui a fait ses débuts en 1758 lors des funérailles de la reine d’Espagne, Bárbara de Bragance. »…« Nous saluons le projet de Montaño, qui a pris forme après un énorme travail d’étude musicologique et la révision et, enfin, qui nous offre cette interprétation du Requiem admirablement propre, respectueuse et adaptée. "
Scherzo Magazine. Recording Review. By Mariano Acero Ruilopez

« José Antonio Montaño, chef d’orchestre et fondateur de« La Madrileña », est sur le podium des meilleurs orchestres, théâtres et festivals de notre pays et d’Europe depuis vingt ans. Son répertoire couvre pratiquement toute l’histoire de la musique : de la musique ancienne à la musique contemporaine. Son travail sur la musique ancienne a été principalement porté par la direction de l’orchestre d’instruments d’époque « La Madrileña ». Ses contributions au développement de la musique contemporaine incluent la direction de premières mondiales, comme celle qui sera représentée dans un proche avenir avec l’Orchestre symphonique de Milan : une composition de José María Sánchez Verdú.
L’opéra est une autre de ses grandes passions, et il vise à diriger des projets scéniques de la période baroque espagnole au Teatro de la Zarzuela. Dix ans de travail au Teatro Real de Madrid le soutiennent comme chef d’orchestre dans la fosse. Il a également dirigé de nombreuses productions du Ballet National d’Espagne.
Montaño est un musicien polyvalent, avec une énorme polyvalence, qui trouve aussi le temps de composer. Il vient de faire ses débuts avec La Madrileña à l’Auditorium National de Musique, et bientôt son nouvel album, avec un répertoire espagnol inédit, sera disponible pour être écouté ».
Interview /Melómano Magazine by Lucía Martín-Maestro Verbo 2020

José Antonio Montaño revient au Festival de Stresa en Italie pour diriger l’Orchestre Symphonique de Milan, où il partagera l’affiche avec des artistes tels que Gianandrea Noseda, András Schiff et Javier Perianes.
Maestro Montaño a fait ses débuts en 2019 au prestigieux Festival italien de Stresa en réalisant la première mondiale de La chute de la Maison Usher de José M. Sánchez-Verdú avec un grand succès. A cette occasion, Montaño dirigera le programme Double face per Carmen avec une musique originale de Timothy Brock pour les films muets Carmen (1915) de Cecil B. DeMille et A Burlesque on Carmen (1915) de Charles Chaplin.
Ce retour en Italie place Maestro Montaño à la tête de l’Orchestre Symphonique de Milan, « La Verdi », pour la cinquième année consécutive, ce qui fait de lui l’un des chefs d’orchestre les plus recherchés de cette importante phalange italienne. Le rendez-vous aura lieu le 31 août 2020 au Palacio de Congresos de Stresa.

Opera World – (07-07-2020)www.operaworld.es

F. J. HAYDN’S OPERA, LA VERA COSTANZA au GRAND THÉÂTRE MASSENET
à SAINT-ETIENNE

“Les récitatifs accompagnés au clavecín, l’emploi de timbales baroques dans l’orchestre offre toute sa brillance à cette écriture mozartienne virtuose. L’orchestre placé sous la direction souple et ample du jeune chef José Antonio Montaño a sostenu avec maestria cet ouvrage qui a été très applaudi hier lors de la première au grand théâtre Massenet.”
Martine Goubatian (14-03-2011)
www.leprogres.fr/un-opera-dell-arte-Montaño-Haydn

“Enfin il faut louer la direction du jeune chef espagnol José Antonio Montano. Dans une conception non baroquisante il met particulièrement bien en valeur les raffinements de l’orchestration et sait donner le rythme et les éclairages qui conviennent. L’Orchestre Symphonique de Saint-Étienne, dont il faut souligner la performance dans un répertoire qui n’est pas celui qu’il pratique habituellement, le suit à la perfection.”
ODB Opéra.com (13-05-2011)
www.odb-opera.com/José-Antonio-Montaño-la-vera-costanza

« Frappée du sceau de la jeunesse, la distribution, d’où se détache le mezzo Federica Carnevale (Rosina), le ténor Cosimo Panozzo (Ernesto) et le ténor Enea Scala (Errico), offre une belle homogénéité, en particulier dans les ensembles, il est vrai coordonnée, stimulée, domptée par la toute aussi jeune direction du maestroJosé Montaño. Mieux, ce chef aussi engagé que précis, aussi motivé que motivant, sait mobiliser et galvaniser tous les pupitres de l’Orchestre symphonique de Saint-Étienne, en grande forme. »

Gérard Corneloup (13-05-2011)
www.anaclase.com/chroniques/la-vera-costanza-constance-véritable

haut de page

46846 visites depuis le 9 septembre 2018

Isabelle Raché Chappellier
+33 6 33 86 68 06

34 B, Bd de la Marne
59420 Mouvaux
France

Copyright 2014 Music Et Talent - Tous droits réservés I Mentions Légales I Conception : Baweeb